TobyTOBY, de son vrai nom Owen Martinez FAVA, est un jeune artiste haïtien évoluant dans le rap music; Né à Port-au-Prince, le 3 Novembre 1990, à l’hôpital Asile français. Trois années plus tard, à cause que son père Mr. Jean -Sylvestre FAVA, membre des Forces Armées d’Haïti à l’époque, a été transféré au cap haïtien, dans le cadre de ses services militaires; Owen a du quitter la capital pour aller vivre dans la deuxième ville du pays, ville originaire de sa mère, Mme Elizabeth LOUIS.

De là est née sa passion pour la rythmique. Son penchant pour la musique lui a été insufflé particulièrement par sa tante, qui était choriste dans une église évangélique. Et très tôt dans sa jeunesse, ses talents d’artiste, jusque-là balbutiants, allaient se révéler au sein de la Choral enfantine de l’église adventiste de BÉTHANIE du cap haïtien. Surement il a hérité ses gènes de musicien de son grand père, (Toby), guitariste troubadour. Sa ressemblance hallucinante avec ce dernier lui a valu le sobriquet “TOBY” qu’il porte aujourd’hui comme nom d’artiste. Par pure coïncidence, Son cheminement dans le RAP reflète de très près le parcours musical de son grand père… On peut dire que TOBY est, ce qu’on pourrait appeler, un RAPEUR (TROUBADOUR).

Depuis tout petit, à l’école primaire du Collège Le Phare, son côté poète allait se manifester. Il s’est mis à écrire des petits poèmes pour charmer les filles de sa classe. (Fieffé galant qu’il est…) Et très vite il se confirme comme un Street-poète lyrique, qui jongle avec des vers qu’il entonne nuit et jour sur tous les pavés de la cité CHAUVEL.

Une carrière d’artiste qui se profile à l’horizon À l’âge de quatorze ans, alors qu’il était en neuvième année fondamentale au Collège Pratique du Nord; il s’est fait connaitre au grand public dans une prestation hors pair, lors d’un spectacle culturel: HOT SATURDAY, organisé par le comité central du Collège. Et ce jour, il était devenu la STAR de l’école. Sa popularité se hissait aux cimes du vedettariat. Et dès lors débute sa carrière d’artiste, puis s’enchainent une pléthore de prestations de quartiers en quartiers, de villes en villes. C’était le premier pas d’une belle aventure qui se renouvelle à chaque nouveau “SON”, à chaque nouveau “HIT” de la pépite du Cap. Le grand Nord, toujours réputé pour être un creuset de talents dans divers domaines, a vu s’épanouir la nouvelle étoile du rap-game haïtien. Valsé entre rêve d’enfant et son amour pour l’art de rue, TOBY a du bravé les interdits pour vivre sa passion. Nonobstant les contraintes érigées sur son parcours, tant par sa famille, trop religieuse pour accepter ce style; tant par la société, bien trop conservatrice pour s’ouvrir à une telle culture. Mais, il a su poursuivre ses rêves et porter très haut l’étendard d’une jeunesse assoiffée d’une liberté de penser, de faire qu’il exprime à travers ce chant lyrique rythmé de poésie, qui est le RAP. La route était longue et difficile, mais sa passion pour son art ne le cédait à rien… Sa détermination était payante. Se refusant de rester calfeutré dans une “starité” puérile, il peaufine nuit et jour son talent pour continuer de plaire à son public et tente, à sa façon et grâce à son “géni-rap-istique”, de hisser le RAP haïtien à un standard international. Quand la passion se fait profession… D’un hobby est né un véritable métier.

TOBY, qui jadis rappait que pour plaisir, va trouver dans le rap un bon moyen de s’exprimer, d’extérioriser son idéal et de parler, à travers sa MUSIQUE, pour tous ceux qu’on écoute pas. Si avant il rappait que pour tuer le temps, dorénavant il rappe pour éveiller la conscience morte des gens. Avec son style unique, sa voix vibrante et pénétrante, son esthétique littéraire, son “FLOW” et ses “PUNCHLINES” TOBY impose un RAP qui trône, et qui détrône… Ce qui fait que tous les amateurs de rap (ou de simples mélomanes qu’ils puisent être); sont unanimes à reconnaitre que son talent résume toute la beauté du vrai RAP. <<On peut ne pas aimer l’art qu’il pratique, mais personne ne peut nier son indiscutable talent d’artiste. >> Depuis ses premiers pas dans la street-music, Mr. VIBE SOU VIBE, comme le public le surnomme aujourd’hui; s’érige comme ” IL CAMPEONE” dans le rap-game.

À seulement 17 ans, il était déjà connu comme le rappeur le plus talentueux du collectif CTMC: Collabo True MCs, avec lequel il est entré pour la première fois en studio et a enregistré un “HOT SOUND” titré: “SA PI CHO”. Son aventure avec ce collectif n’a duré que 2 ans (entre 2008 et 2010). Et lui, il a décidé de continuer sa route en solo. Et là, il a signé son tout premier “HIT” personnel: intitulé: “ANBAKÈ” dont le succès débordant a embarqué tous les fans du rap dans une espèce d’adulation sans fin pour le phénomène TOBY. C’est de là qu’est issu son AKA: TOBY ANBAKÈ. Le succès allait etre grandissant pour lui, et sa popularité avec.

Le Rappeur/ Animateur de radio à l’époque, à “PARADIS FM” a continué de susciter de la frénésie populaire à chaque nouveau SON. Fin 2010, il a intégré “NORTH SIDE”, un collectif réunissant les meilleurs MCs du département du Nord. Et c’est là qu’il allait montrer à tout le monde toute l’entendue de son talent d’artiste. Rappeur/ Compositeur/ Arrangeur/ et ses heures, Batteur; le passionné du: “VIP… PIP…” a conquis l’admiration de plus d’un grâce à son arc d’artiste à mille et une cordes.

Du RAP au RNB en passant par le DANCE HALL, l’ELECTRO, TRAP MUSIC, TECHNO; TOBY explore toute la palette de la dance Flor de la musique urbaine, fusionne les RYTHMES et les STYLES, pour produire un son susceptible de plaire à tous les goûts. En solo ou en featuring, la STAR montante du RAP n’hésite jamais d’épater tout le monde; Des fois même jusqu’à en choquer quelques-uns. Avec “TI DOSYE”, une musique très controversée pour son caractère osé; TOBY a défrayé la chronique, embrasé la sphère médiatique. Mais il s’est aussi fait quelques ennemis au passage. (Tout Sa w Tande a, Anvi Parèt Wiiiii…, dirait-il, à propos de ses détracteurs).

Malgré les médisances accrues et toutes les chamailleries dont il fait l’objet, TOBY est resté ferme à ses convictions et surtout, toujours fidèle à son art et son idéal: <<Chanter la “STREET-REALITÉ”, quitte à déplaire certains. >> Le BUZZ qu’il provoque sur internet, les réseaux sociaux, et toute l’attention populaire qui se focalisent sur sa personne; ont donné un tournant déterminant à sa carrière. Désormais, il ne rappe plus pour RAPPER, mais pour donner un vrai sens à sa vie et faire vivre sa passion. On peut dire qu’il professe un ART dont il fait aujourd’hui sa préoccupation première. Son métier! Depuis lors il fait du RAP-BUINESS, et donne un ton plus sérieux à son art. Avec des textes bien plus profonds, et une qualité littéraire plus prononcée et remarquable, TOBY tutoie le champ du RAP conscient et agissant, et toujours sur des rythmiques percutantes, un FLOW dansant et diversifié. En 2013, convaincu de cet avenir prometteur qu’il lui sourit à l’horizon, l’artiste a décidé de miser sa vie sur le RAP en jouant quitte ou double ses rêves. Quel fou, dirait-on! Cette décision n’était pas pour le moins facile à prendre…! Il a dû abandonner ses aspirations personnelles et celles de sa famille pour s’adonner à sa passion et se consacrer à l’art urbain qui, pour certains, est trivial et n’a aucun avenir. Alors qu’il était étudiant en deuxième année en sciences informatiques à INIQUA, il a vu son aspiration d’ingénieur le céder à sa passion pour le HIP-HOP. Il est donc totalement imprégné par tout ce qui est STRREE-ART: Free-style/ Graffiti/ DJ ring et autres.

Dans sa course pour réaliser ses rêves de STAR, Owen a côtoyé nombre de labels: Certains de bonne foi et d’autres un peu moins; avant qu’il se soit engagé avec BLACK FAC MUSIC (BFM), label avec lequel il a signé un MAXI-SIGLE titré: “Mic Check”, disque sur lequel sont inscrits des titres comme: PA KA ZANMI FI/ TÈT SOUKE/ MIC CHECK/ HBD/ ROUGE ET BLEU. Le contrat, qui devait normalement durer une année, a été résilié à cause que l’artiste n’était pas totalement satisfait du management qui lui a été offert; et pensait que c’était mieux qu’il promeuve lui-même sa carrière d’artiste.

Seul, TOBY entame une petite tournée médiatique et a fait vibrer les ondes FM avec sa VIBE entraînante. Puis s’enchaine toute une série de featuring ici et là tantôt avec BAKY; SQUADY; WENDY pour ne citer que ceux-là.

La saga continuait son chemin. Et TOBY, grâce à son génie a su attirer tous les regards de la communauté HIP-HOP sur lui. Plusieurs labels de la place lui font des offres plutôt alléchantes. Alors qu’il était en pour parlers avec TRAKA MUSIC GROUP (TMG), suite à la sortie de son track “MANIPULATION” avec WENDY; TOBY a été contacté par RKM, une grosse pointure dans le RAP-BUINESS haïtien. Après les démarches et discussions nécessaires, Owen Martinez FAVA a finalement signé avec RKM Recordz en AVRIL 2015 pour débuter une aventure musicale palpitante. TOBY, Une histoire passionnante qui commence et promet bien des surprises…!

 

Comments

comments

Dynasty Promo