Qui aime le danger ? Personne, dira-t-on ! Cependant, nous aimons tous sentir la montée d’adrénaline qu’il nous procure, nous rendant plus forts que d’habitude. Imaginez que vous arriviez à ressentir l’adrénaline précédant le danger sans en subir le joug ! Mieux encore, pensez à un cauchemar dont vous avez le contrôle. Oui, il s’agit bien de vivre intensément ! Cette sensation d’excès et de contrôle mitigée, l’imagination n’en procure pas uniquement la sensation, elle est possible en musique. Oh…une voix peut aussi faire le travail ! Eh…oui, il s’agit bien de celle de Danger Jameson dit Dperfect

 

 

Dperfect est un jeune musicien et chanteur haïtien qui s’est découvert une passion pour la musique dès son plus jeune âge et qui a décidé de s’y adonner complètement. Sa rencontre avec la musique est continue ! En effet, l’artiste est né dans une famille de mélomanes : « Mon père ne faisait que ça, écouter de la musique ! Depuis mon jeune âge, de grands speakers ornaient ma maison et ce jusqu’à aujourd’hui ! » Comme la majorité des artistes des générations 2000, Dperfect est aussi largement marqué par le mouvement Rapkreyòl particulièrement BC et son frère, un rappeur qui lui faisait écouter ses musiques. Cette rencontre allait continuer avec les freestyles sur les bancs des classes jusqu’à ce qu’il décide, poussé par ses amis en classe de seconde, de sortir du cadre général en participant à un concours de chant : « …J’y ai participé, comme prime j’ai eu une guitare et depuis je me suis découvert une aptitude pour la musique. »

 

 

Son nom de scène sort de son nom de famille, Danger et Perfect parce qu’il voulait un peu balancer le danger qui semblait représenter : « Lorsque je me produisais à l’école ou dans mon quartier, on m’appelait Danger. Les gens s’attendaient à un rappeur ou quelqu’un qui allait créer la controverse (rires). Aussi, selon moi, Danger sonne wrong ! J’ai donc pris le D de mon nom car il sera toujours, suivi de Perfect. » Dperfect précise aussi qu’il ne se croit pas parfait : « Personne ne l’est de toute façon mais je travaille quotidiennement pour m’améliorer. » On comprendra donc qu’il ne s’agira pas d’un danger parfait mais capable de faire rêver.

 

 

Dperfect n’est pas à son coup d’essai ! Trois ans de cela, il nous ôtait les verres du nez. En 2015, avec son titre M paka diw, l’artiste marquait déjà son territoire. Si depuis son look a un peu évolué, sa voix et sa musique restent les mêmes. En effet, on retrouvera, le plus souvent, Dperfect dans une version love et il nous explique : « J’aime me retrouver dans ce que je chante. Je me retrouve dans le love and slow music ! » L’artiste sonne aussi comme un mélange ! Il n’est pas aisé sinon impossible de lui attribuer un rythme propre, une formule qui semble marcher. Sa musique est Zook, Kompa, Kizomba, RNB ou tout simplement le tout…

Si M paka Diw jetait les bases d’un artiste aux talents certains mais bruts, Number 1 Lady sorti deux ans après ne laissait entrevoir que du raffiné, du bien lavé. S’il a fallu même au grand Zizou des années pour épurer son jeu, le jeune Danger n’aura attendu que quelques mois. Number 1 Lady venait tout simplement le placer au sommet de son art. La musique, les paroles, la voix et la vidéo, tout y était , formant un cocktail de perfection. Et évidemment, il n’y a pas que le poids de l’artiste à peser dans la balance, c’est aussi le travail de ses collaborateurs : « …J’ai aussi rencontré de bons producteurs comme Kyky Délamour, Dro Martelly, Vivo Beats, WillBeat… »

 

Après avoir atteint le sommet, il faut y demeurer ! Comme Cristiano, Dperfect semble ne pas trop s’en faire. 2018 est peut-être sa meilleure année coté production ! Avec Hello et Chérie Ann ale, Dperfect place la barre à un point dont lui seul connait le secret. En plus du bon son, de la bonne image et une vibration qu’on estimera électrique ; Dperfect possède cette particularité indéchiffrable, ce point sur lequel il parait pratiquement impensable de déposer un mot…

 

 

Alors Dperfect, ces petites perfections, annoncent-elles la venue d’un album ? « Je ne veux pas faire des promesses ! Je veux, pour l’instant, rencontrer davantage mon public et tisser de solides liens avec lui de façon à mieux cerner ses penchants ! Quant à l’album, lorsqu’il viendra, il y aura sûrement beaucoup d’artistes à y participer. »  Entre temps, il nous reste qu’à découvrir et redécouvrir ces bouts de danger qu’il nous envoie comme des gouttes de pluie. D’ailleurs, un nouveau titre : Ou manke m est déjà disponible.

 

 

Il a de ces artistes qu’on dira bons et même très bons mais cela s’arrêtera là ! Cependant, il y aura toujours ces coquins de l’art, ces indéchiffrables invitant continuellement à la découverte ! Dperfect en fait partie.  Ce point noir apparemment innommable faisant sa particularité est surement sa part de danger qu’il nous invite à aborder. Dperfect nous réapprend à vivre intensément ou à vivre simplement en musique. De toute façon, quelle monotonie serait cette vie sans danger ! Lui, il nous invite en chanson : Ann Ale….

 

Alain Délisca

  1. Hello D-Perfect 3:43
  2. Number 1 Lady D-Perfect 5:06
  3. Mankem D-Perfect 4:40
  4. CHERIE ANN ALE D-Perfect 3:50

Comments

comments